World consulting

Certification Qualiopi garantie

L’audit blanc ou pré-audit pour la certification Qualiopi

Audit blanc ou pré-audit

L’obtention du label Qualiopi est une étape cruciale pour les organismes de formation souhaitant garantir la qualité de leurs prestations. Pour maximiser leurs chances de succès lors de l’audit de certification, de nombreux organismes optent pour un pré-audit, également connu sous le nom d’audit blanc. Cet article explore en détail le concept de l’audit blanc, son organisation et ses avantages.

Qu’est-ce qu’un audit blanc ou pré-audit ?

L’audit blanc est une option payante sollicitée par le client, généralement réalisée au moins un mois avant l’audit de certification officiel. Son objectif principal est de permettre à l’organisme de formation de se préparer en testant son dispositif face à un auditeur qualifié. Cet audit n’est pas une répétition générale de l’audit de certification, mais il en partage certains aspects clés.

Contrairement à un audit de certification complet, le pré-audit est souvent partiel. Par exemple, PRONÉO (un organisme spécialisé), focalise cet audit sur environ deux tiers des indicateurs du référentiel applicable, bien que ce nombre puisse être adapté en fonction des besoins spécifiques du client.

Organisation du pré-audit

1. Prise de contact et préparation :
L’auditeur prend contact avec le client environ 15 jours avant la date prévue du pré-audit. Cette communication initiale permet de préparer l’audit en déterminant la date précise de l’intervention et en discutant des indicateurs sur lesquels l’organisme souhaite être audité.

2. Déroulement de l’audit blanc :
Le pré-audit commence par une réunion d’ouverture où l’auditeur rappelle le contexte et les objectifs de l’exercice. Durant l’audit, l’auditeur évalue les indicateurs choisis par le client. Si un indicateur est trouvé non conforme, une fiche de non-conformité est rédigée, mais l’auditeur ne valide pas le plan d’action correctif ni les preuves des actions mises en place.

3. Clôture et rapport :
L’audit se termine par une réunion de clôture, après laquelle l’auditeur rédige un rapport écrit sous 7 jours. Ce rapport résume les constats faits durant le pré-audit, fournissant ainsi à l’organisme audité une vision claire de ses points forts et des améliorations à apporter.

Avantages du pré-audit

1. Identification des points faibles :
L’audit blanc permet d’identifier les éventuelles non-conformités avant l’audit de certification. Cela donne à l’organisme le temps nécessaire pour corriger ces problèmes et améliorer ses procédures.

2. Réduction du stress :
Connaître à l’avance les attentes des auditeurs et se familiariser avec le processus d’audit réduit considérablement le stress et l’anxiété associés à l’audit de certification.

3. Amélioration continue :
Même si une absence de non-conformité lors du pré-audit ne garantit pas une situation identique lors de l’audit de certification, le pré-audit aide à instaurer une culture d’amélioration continue au sein de l’organisme de formation.

Points à considérer

Il est important de noter que le pré-audit n’offre aucune garantie de réussite lors de l’audit de certification. En effet, divers facteurs, tels que l’échantillonnage aléatoire de dossiers, peuvent influencer le résultat final. Toutefois, le pré-audit reste un outil précieux pour se préparer de manière efficace et stratégique.

Conclusion

L’audit blanc ou pré-audit est un investissement judicieux pour les organismes de formation qui aspirent à obtenir le label Qualiopi. En identifiant les non-conformités potentielles et en permettant une meilleure préparation, il joue un rôle essentiel dans la démarche qualité.

En vous préparant correctement, vous mettez toutes les chances de votre côté pour réussir l’audit de certification et ainsi obtenir le label Qualiopi, gage de qualité et de professionnalisme.

Prêt à franchir le pas vers la certification Qualiopi ? Contactez la société World consulting dès aujourd’hui ! Nous se ferons un plaisir de répondre à vos questions.

Sommaire

Retour en haut